Tensions US/Russie : Pour le moment aucune éclaircie, bien au contraire.

Nous assistons chez nous à une campagne anti-Russe qui a pris des proportions énormes à la fois sur les ondes TV, radios, et dans les articles écrits.  Alep est un énorme caillou dans la chaussure de l’Empire qui voit s’écrouler l’espoir, en aidant les multiples groupes et sous-groupes djihadistes ainsi que Daesh de faire sauter le verrou d’Alep qui ouvre la route vers Damas.   Les bombardements russes sur Alep Est vont probablement permettre à l’armée Syrienne d’empêcher que ce projet s’accomplisse.  Il faut donc accuser les Russes de crimes contre l’humanité, ce que répètent à l’envie tous les MMS en coeur depuis quelques jours. Droit d’ingérance, Tribunal Spécial, l’esprit BHL se répand comme la peste. Si lui a perdu une partie de sa crédibilité au niveau du public, ses idées délétères persistent. 

Je vous prie de bien vouloir écouter ce que dit Bassam Taham que je vous présentais dernièrement lors d’un article sur l’explosive situation Syrienne. Certes, il soutien Assad mais il y a dans ce coup de gueule des éléments indéniables que nous devons avoir à l’esprit face au lavage de cerveaux que nous subissons ici en Europe ainsi qu’aux US. Vous ferez vous-mêmes la balance.

Important à savoir également pour équilibrer votre opinion et qui ne sera sans doute pas relayé dans les MMS . Paru aujourd’hui :

La Russie livre 5 tonnes de nourriture aux habitants d’Alep

Quelle est la situation à ce jour ?

Tout d’abord, il faut savoir que le gouvernement US par la voix de son porte-parole du Département d’Etat le Contre-Amiral  John Kirby, s’est permis en fin de semaine de déclarer ceci, et vous allez  comprendre aisément que c’est une menace ouverte vis à vis des Russes :

« Les conséquences sont telles que la guerre civile en Syrie se poursuivra, les extrémistes et les groupes extrémistes continueront de profiter du vide (du pouvoir — ndlr) en Syrie pour étendre leurs opérations qui comprendront des frappes contre les intérêts russes à l’étranger et peut-être même contre des villes russes. La Russie continuera de rapatrier dans des sacs ses militaires tués, et ils (les Russes — ndlr) continueront de perdre des ressources, peut-être de nouveaux avions »

Ce à quoi les Russes ont répliqué par la voix du Ministre russe de la Défense :

« La Russie sait parfaitement qui concrètement et exactement combien de spécialistes « non officiels » se trouvent en Syrie, et notamment dans la province d’Alep, qui s’occupent opérationnellement de l’organisation et de la direction des opérations des groupes combattants. Et dans le cas d’une tentative de réalisation des menaces contre la Russie et contre les militaires russes en Syrie, il se peut que les groupes combattants ne trouvent pas suffisamment de temps et de sacs pour enlever tous les morceaux. » (Traduction de Karine Bechet-Golovko tiré de l’article : Etats Unis / Russie : de la menace politique à la menace terroriste)

Message reçu cinq sur cinq, car aussitôt après, les Américains se sont empressés d’annoncer qu’il s’agissait d’une erreur, qu’ils avaient été mal compris. Ben voyons !  RI  

Seconde réponse des Russes : Envoi d’avions de combat supplémentaires.

Il s’agit donc maintenant d’essayer de bloquer les Russes au niveau de l’ONU en enclenchant un processus de condamnation pour « crimes contre l’humanité ».

Comme vous le constatez, nous sommes très loin de la détente et si il est inutile de projeter le pire, il est cependant important de rester lucide. Les US en cette période électorale donnent aux analystes l’impression d’une vacance de direction. Déclarations contradictoires, luttes de clans, la ligne directrice est floue. Difficile de prédire dans ces conditions une suite absolument logique des événements.   Une chose est claire, l’Empire est en difficulté face à une Russie qui ne démord pas de sa ligne et elle a des raisons précises pour cela.

 

Commentaires sont clos