Attentat de Manchester : L’auteur était proche des services secrets britanniques

Selman este né de parents libyens à Manchester en 1994.

Son père, Ramadan Abidi, était un officier de rang intermédiaire dans les services de renseignement libyens avant d’être recruté par les Britanniques.

Sa couverture aurait été grillée de façon accidentelle par un proche de sa femme, Samia Tebbal, peu de temps après l’échec d’un vaste complot au sein de l’Armée libyenne visant l’assassinat de Mouammar Gaddafi.

Cet énième complot visant Gaddafi avait non seulement déclenché l’une des plus vastes purges au sein des services de sécurité mais la dissolution des forces armées libyennes, remplacées par ce que Gaddafi appelait « le peuple armé » ou « le peuple en armes ». Un concept vaguement inspiré des systèmes suisse et suédois en ce qui concerne la logistique de défense qui s’avérera fatal en 2011, lorsque la Libye a été attaquée par l’OTAN.

C’est les services secrets britanniques qui se chargèrent de la fuite ou l’exfiltration de la famille Abidi de Libye.

Officiellement, les Abidi ont fui la dictature de Gaddafi pour se réfugier en Angleterre.

Les Abidi ont été d’abord installés à Londres avant de déménager dans une banlieue au sud de Manchester où il résident toujours depuis plus d’une décennie.

Comme de nombreux jeunes des banlieues des grandes villes européennes, Selman a grandi sans repères fixes et a affiché un enthousiasme particulier vis à vis de ce que l’on appelle le « Printemps Arabe » au point de vouloir rejoindre les rebelles libyens. Cela a naturellement attiré très vite l’attention des renseignements britanniques chargés de prospecter les banlieues à la recherche de candidats prêts à se sacrifier au combat contre les ennemis de Sa Majesté au nom d’Allah.

L’attentat suicide ayant frappé un concert de pop à Manchester à fait 22 morts et 50 blessés selon un bilan diffusé ces dernières heures.

La police britanniques a très vite révélé l’identité de l’auteur présumé de cet attentat. Ce qui laisse à penser que ce dernier était non seulement connu mais sous supervision par des agents traitants issus du même milieu que son entourage immédiat.

Ces détails n’ont été diffusés par aucun grand media européen et il ne le seront sans doute jamais. Raison d’État oblige.

Source : https://strategika51.wordpress.com/2017/05/23/grande-bretagne-lauteur-presume-de-lattentat-de-manchester-etait-proche-des-services-de-renseignement-britanniques/

VIA : Bruno Berthez

NB : Vu la reprise en boucle de cet attentat sur tous les médias, nous n’avons pas jugé utile de faire un article sur cette boucherie immonde, ni sur le bal des faux culs politiques qui y vont de leurs fausses indignations et de leurs larmichettes de crocodile alors que nous payons de notre sang la création de ce monstre par ceux-là même qui le condamnent. .  

Nous n’avons rien à en dire sauf peut-être de vous conseiller de garder votre sang froid. Le terrorisme comme son nom l’indique sème la terreur. En cédant à cette émotion nous participons au succès de cet acte ignoble.

Bien entendu, nous éprouvons  une immense compassion pour les familles touchées par ce drame. Lorsque l’on sait à quel point il est dur de voir partir ceux que l’on aime dans des conditions disons, usuelles, on peine à imaginer l’horreur et le chagrin ressenti devant violence de ces crimes. Cela est valable,ne l’oublions pas,  pour toutes le victimes sous toutes les latitudes.

Qu’elles reposent en paix

Galadriel

Articles similaires, enfin normalement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *