Gouvernement : L’Europe passe devant les Affaires Étrangères

Il y a deux façons de lire cet article : La façon européiste qui est la ligne éditoriale de l’article et l’autre, car il démontre absolument que la France est à présent dirigée par une équipe soumise à Bruxelles, y compris dans nos choix régaliens de défense extérieure puisque Mme Goulard qui hérite du Ministère des Armées (la précédente Défense étant sans doute confiée à l’Europe et à l’OTAN ?) est une farouche, une fanatique européiste.

http://www.euractiv.fr/section/elections/news/leurope-passe-devant-les-affaires-etrangere-dans-le-nouveau-gouvernement/

Je rappelle que M. Macron a obtenu au premier tour 8,656 millions de voix sur sa personne sur un total de 47,500 millions d’inscrits et que donc ses idées ont remporté 18,22 % des suffrages totaux. Or  ses choix de gouvernement ne tiennent aucun compte de ce fait. Il agit comme s’il avait été plébiscité ignorant superbement les trois quart des votants qui ne l’avaient pas choisi et qui l’ont eu quand même au deuxième tour grâce à l’opération marketing magistrale du  « Tout sauf le FN » .  « Vae victis », malheur aux vaincus !

Si vous aimez la politique, je vous conseille la longue analyse de François Asselineau (mais on a l’habitude) que j’ai bien entendu écoutée, qui m’a semblé posée, lucide, et relativement retenue par rapport à ce que l’on pouvait en attendre de sa part.

Vous y apprendrez comment est organisé un gouvernement de l’intérieur, comment se répartissent les réels pouvoirs, qui sont les ministres nommés, quel sens donner à ces nominations et quel thèmes sont absents des préoccupations du gouvernement, enfin, quels sont de son point de vue les premiers faux pas de Macron.

C’est vraiment instructif de la part d’un connaisseur des arcanes du pouvoir et peut vous aider – si vous hésitez pour les législatives – à comprendre ce qui se dessine avec un Macron et une assemblée qui lui donnerait quitus sans conditions.

https://www.upr.fr/actualite/france-europe/entretien-special-premier-gouvernement-dedouard-philippe-premiers-jours-de-macron

Je vous souligne juste ces points car ils vous touchent peut-être :

Rien pour la mer – Rien pour les artisans et les PME – Rien pour le Tourisme – Rien pour les anciens combattants –

Je sors ma boule de cristal et vous autorise à me rappeler que je me suis trompée si c’est le cas :

Ce gouvernement, à l’image du regard de son président est vide. C’est une façade. Une seule loi d’airain régira ses actions qui coupera systématiquement les ailes des ministres quelque soit leur bonne volonté : « IL FAUT FAIRE DES ÉCONOMIES,  il n’y a pas d’autres alternatives ».

J’espère sincèrement pour nous tous que je me trompe.

Galadriel

 

 

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos