Spiritualité : Allez-y, faites des erreurs :

Un texte des Heavenletters sur le thème de la peur de se tromper qui nous habite quasiment tous et que je trouve tendre profond et juste.  Je le partage avec vous.

Dieu a dit:

Mes bien-aimés, n’ayez pas peur de faire une erreur.

Qui vous a dit que vous deviez être parfaits aux yeux du monde? Pas Moi. Un désir de perfection peut tout aussi bien vous empêcher d’avancer. Le désir de perfection vous ralentit souvent. C’est une action retardatrice. Courageuse est l’Âme qui peut abandonner l’idée d’être parfaite dans le monde.

Je comprends qu’il n’est généralement pas facile pour vous d’être désinvolte avec les erreurs. Je dois vous dire carrément que vous devez abandonner l’idée de perfection dans le monde. Vous devez le faire. Lorsque vous le ferez, ce sera un jour à marquer d’une pierre blanche. Ce sera une raison pour célébrer. Faire de votre mieux et devoir être parfait sont deux choses différentes.

Rappelez-vous plus d’une fois que, dans ce monde, tout est comparé à quelque chose d’autre.

Ecoutez, votre premier projet d’écrire une histoire pourrait s’avérer plus réel, plus solide, plus magnifique, que toutes les versions suivantes passées au peigne fin. Vous pouvez réorganiser la grammaire, améliorer la structure, etc., et vous pouvez également ôter toute la vie de votre histoire. Le dynamisme est d’une grande valeur.

La perfection peut ne pas vous lâcher. Certaines de Mes âmes bénies, plutôt que de vivre leurs vies, les paralysent à tout moment. Votre intellect n’a pas toujours à passer en premier. Contentez votre cœur, votre cœur, votre merveilleux cœur.

Sur Terre, Mes Chers Enfants, il y a toujours plus de perfection à acquérir à chaque recoin. Lorsque vous cherchez la perfection, vous pouvez penser être réalistes, mais vous vous empêtrer dans le plus clair des fantasmes.

Sur Terre, même les fleurs les plus merveilleuses sortent de la terre. Plutôt que d’essayer d’adhérer à la perfection, allez à l’aveuglette. Calculer n’est pas créer.

Ouvrez votre cœur. Il n’y a aucun chemin étroit. Sautillez. Ayez de la Joie.

Les jeunes enfants sont généralement plus heureux que les adultes. Ils n’organisent pas leurs affaires. Ils sont encore libres de prendre ce que vous pourriez appeler des libertés. Les jeunes enfants ne pensent pas au mauvais côté des choses. Lorsqu’ils veulent essayer quelque chose, ils l’essayent. Ils ne pensent même pas à l’échec. Ils sont déjà en train de réussir quelque chose qu’ils veulent faire.

Si vous attendez un succès garanti, vous pouvez attendre votre vie entière. Christophe Collomb aurait-il découvert le Nouveau Monde s’il n’avait pas appareillé pour les Indes? Steve Job aurait-il créé le Mac s’il avait attendu que tout soit sans faille? Les Frères Wright auraient-ils inventé l’avion, s’ils n’avaient pas pris de risques, même celui d’être pris pour des fous?

Naturellement les rêveurs sont critiqués pour être irréalistes, et ce, jusqu’à ce qu’ils réussissent. Peu importe, seuls les rêveurs peuvent réaliser leurs rêves.

C’est bîen d’avoir de grands rêves. De cette façon, vous vous allouez une plus grande liberté d’action. Les grands rêves peuvent vous faire continuer à avancer. C’est trop facile pour les petits rêves d’être dilapider et ne plus sembler valoir grand chose à vos yeux.

Bien entendu, les petits rêves réussissent souvent également. Qui peut dire qu’ils ne peuvent pas réussir? Devez-vous vous soucier autant de ce que même un étranger peut faire de vous?

Ce que vous devez garder vivant, c’est votre inspiration.

Votre cœur se tourne naturellement vers l’inspiration. Une grande inspiration détient un grand mérite.

Christophe Collomb est parti pour les Indes. Il n’a jamais atteint son but. Cependant il trébucha sur de nouvelles terres. La découverte du Nouveau Monde peut difficilement être considéré comme une erreur.

L’imperfection a sa place également.

À présent, Je veux vous dire quelque chose: Occasionellement, lutter pour le summum de la perfection a créé des maladies. Ce peut être la seule excuse valable que votre inconscient puisse trouver pour faire une pause dans la recherche de la perfection. Voici un moyen honorable d’abandonner une tâche impossible que vous vous êtes obligés à faire. Offrez-vous des vacances par rapport à la perfection dans le monde. Respirez lentement, Mes bien-aimés. Respirez lentement.

Je vous vois tels que vous êtes et Je vois votre véritable perfection. Ce que Je vois est vrai. Vous n’avez pas à donner tout de vous pour entrer dans Mes Bonnes Grâces. La perfection dans le monde EST une mission impossible.

 

Traduit par Philippe Lombard
Page originelle:http://www.heavenletters.org/go-ahead-make-mistakes.html

Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius

http://www.arcturius.org/chroniques/allez-y-faites-des-erreurs/

 

Articles similaires, enfin normalement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *