Réflexion : Crise financière imminente : Réalité ou manipulation ?

Je n’ignore pas que c’est une antienne que l’on entend depuis des années, que comme la finance mondiale semble tenir vaille que vaille, et qu’en surface, rien ne semble se passer, le gentil mouton moyen roupille en se disant que ça tiendra bien encore comme ça un certain temps. Ce n’est peut-être pas si faux. 

Pourtant, si nous  nous fouillons un peu sur le net, nous voyons de plus en plus d’économistes indépendants agiter le drapeau noir de la catastrophe.

Alors, pourquoi ce système à bout de souffle est-il maintenu en réanimation et qu’aucune mesure sanitaire sérieuse n’a été prise ou n’est prise tant aux Etats-Unis que dans son Europe vassale pour parer à ce qu’aucun économiste sérieux ne peut plus nier ? (J’exclus de cette crise annoncée les Chinois mal en point également mais qui ont leur système propre).

Je vous propose humblement une réflexion qui n’est que mon point de vue personnel basé sur ce que je lis sur la toile et ce que mes longues heures d’observation et de réflexion m’ont appris. Cela ne peut qu’être une analyse simple, peut-être trop simple d’une situation aux ramifications complexes. Mais, cette synthèse vous aidera peut-être à rassembler des éléments épars et troublants et à réfléchir sur cette question.

Ce raisonnement ne signifie nullement que la crise n’arrivera pas. Ce que je veux dire c’est qu’elle sera voulue, décidée par ceux-là même qui en profitent lorsque le système sera devenu obsolète et plus suffisamment rentable, que le temps sera venu de le remplacer par une autre de leurs machinations plus adaptée à l’évolution du monde.  Supposer que leur création leur échappe est d’une naïveté confondante.. 

Il se pourrait malgré tout que  les 99% ne se réveillent.. Mais cette hypothèse est sans aucun doute déjà dans leurs tiroirs. Le peu qui nous reste de démocratie nous permet encore de faire basculer les choses. Si nous imaginons pouvoir le faire ensuite par la violence, je crois que nous faisons erreur. Le résultat dans ce cas pourrait bien être la perte totale de tout  nos droits sous le prétexte de restaurer l’ordre. N’oublions pas que la haute finance tient tous les pouvoirs dans ses filets :  le NOM n’est pas un sigle pour complotistes, les bases en sont déjà solidement installées. 

Pourquoi ce fameux krach prédit depuis tant de temps n’a-t-il pas encore eu lieu ?

Le système mafieux et criminel mis en place et qui ne fonctionne plus que grâce à des manipulations du marché et des banques centrales complices, génère des sommes colossales qui vont directement dans la bourse des voleurs et appauvrit les masses sans aucune vergogne. Vous ne pouvez l’ignorer :  Les riches sont de plus en plus riches tandis que la pauvreté, voire la misère s’étend à une vitesse qui s’accélère chaque année. La théorie  d’un libéralisme moral du ruissellement qui voudrait que les surplus bénéficient aux classes inférieures  et entretienne la machine de production n’est absolument pas respectée. Nous avons assisté vers la fin du 20ème siècle à  une désindustrialisation massive en occident (avec l’appauvrissement  qui en découle) en direction des pays émergents et ce, pour des raisons de purs profits, délocalisations qui s’apparentent à une colonisation économique. Et lorsque nous ne pouvons nous imposer en douceur, en trafiquant les élections, ou corrompant les dirigeants et les peuples,  nous employons la force, grâce à l’OTAN,  ce que nous voyons sans pause depuis les années Bush. Cela permet de faire tourner la machine de guerre, source, s’il en est, d’un maximum de profits. C’est désormais une évidence à mes yeux.  Toutes les montages et les carabistouilles géo-politiques ne sont là que pour masquer une seule chose : la mainmise directe ou indirecte sur des richesses et cela au prix de massacres, de ruines, de morts par dizaines de millions et ce au prix de la déstabilisation non seulement de nombreuse régions du monde mais également de nos sociétés occidentales.

Les décisions politiques aussi bien que géopolitiques ne sont basées sur AUCUN PRINCIPE MORAL . L’essentiel des décisions qui sont prises actuellement  nous sont présentées avec des discours mensongers et chatoyants qui enveloppent de la merde.

Donc, première constatation : Le système actuel génère comme jamais des profits qui gavent les mafieux et leurs complices et l’on ne tue pas une poule qui pond des oeufs en or, fut-elle malade.

Deuxième constatation : Si nous réfléchissons un peu, nous pouvons comprendre que la menace d’un krach retentissant est  un chantage politique gigantesque  qui ligote les élus.

Autrement dit,  : « Vous suivez nos instructions, vous vous débrouillez pour mettre au manettes nos marionnettes sinon nous avons la capacité de déclencher un Armageddon qui vous mettra sur le flanc ».

Ne croyez pas que c’est un fantasme, car sinon, pourquoi  les hommes politiques que nous avons du nord au sud de l’Europe sont tous bâtis sur le même profil ? Pourquoi l’Europe ne nous défend-elle sur quasiment aucun point pour favoriser les puissances économiques mondiales qui l’assiègent ? Pourquoi ne cherche-t-on que très mollement à taxer les produits financiers, à supprimer les paradis fiscaux et les milliards qui fuient de nos économies que nous devons, nous, compenser par du serrage de vis ?  Ne pensez-vous pas que des mesures d’assainissement drastiques auraient du être prises à la suite des années 2000 ??

D’autre part, n’imaginez pas qu’un effondrement économique ne peut être décidé par la mafia financière mondiale sous prétexte qu’elle en serait la victime. Certes, certaines banques font faillite, d’autres ont été récupérées avec notre argent je le rappelle. J’ attends toujours qu’on me démontre que les crises financières récentes ont envoyé les dirigeant de Morgan, Goldman, les Rockfeller et autres  banquiers d’affaire les plus riches du monde à la soupe populaire.. Pas plus d’ailleurs que les magnats de l’industrie. Pour eux, assis sur leurs tas d’or, ce ne sont que des égratignures.

C’est ainsi que nous voyons l’oligarchie euro-atlantiste avec l’aide de leurs médias promouvoir tel ou tel candidat en qualifiant tous ceux qui proposent de fuir le piège et de redonner la souveraineté aux États, traités avec mépris de « populistes » et accusés de vouloir ruiner leurs pays, ce qui est le tout de même le comble de la mauvaise foi et de la manipulation. Le pire dans ce scénario sinistre est que ça marche et que les peuples pourtant largement accablés par une crise provoquée sciemment sont terrorisés à l’idée d’un changement de cap alors qu’ils n’ont rien à y perdre, le pire étant déjà à leurs portes. 

Il est essentiel de prendre conscience que nous n’avons plus d’autre choix que de changer de sortir de ce chemin qui nous conduit à l’abattoir en sortant de l’Europe de gré ou de force,de l’euro et de l’OTAN.  Je l’ai déjà dit et je le répète : La fenêtre de tir qui se présente est étroite et il n’y aura pas de retour possible avant 5 ans même par la violence. Nous devons absolument retrouver notre souveraineté économique et politique et le respect de nous-mêmes. Nous devons être courageux, quitter cette soumission aux vampires qui nous manipulent pour mieux nous gruger. Il est indispensable que nous retrouvions notre liberté et notre dignité.

Enfin je rajouterais un point très personnel que je ne crois pas anodin, même si il semble démodé, voire pour certains totalement hors sujet. Lorsque je réfléchis au bulletin que je pourrais mettre dans l’urne, une question fondamentale se pose pour moi : Qui parle d’amour ?  De respect ? et ce, autrement qu’avec des phrases creuses construites au pipotron ? Est-ce négligeable ? N’avons-nous pas besoin urgemment d’un peu de profondeur ?

Je crois que nous pouvons y arriver. Parce que j’aime ma planète, ses habitants de tous règnes et que leur mépris me fait mal,  parce que j’aime mon pays, que je crois que nous sommes nombreux dans ce cas et que j’ai confiance en vous, en votre générosité et votre intelligence. Nous ne sommes pas encore vaincus.

Galadriel

 

Et aussi :

[Vidéo] Le monde menacé par une nouvelle crise financière ? Par Jean-Michel Naulot

 

 

 

 

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos