Syndrome du poisson rouge : Emmanuel Macron 21% dans les sondages ? Au secours !

Emmanuel Macron, à 21% dans les sondages comme rempart contre Marine : C’est très inquiétant. Une fois encore l’effet « poisson rouge » frappe les français d’amnésie.

Ne médisons pas. Ne regardons pas l’arbre, examinons ses déclarations, les fruits de son court passage au gouvernement et les manipulations avérées de sa campagne.

Que des faits.

Une vidéo de campagne complètement bidonnée par une agence de

communication pas un français dedans !

Lourde signification sur le plan du symbole…

 

Son entourage « anti-système » : Des oligarques.!

« Anti-système », d’une certaine façon, oui…. pour un autre encore plus libéral !

https://nos-medias.fr/video/macron-revolutionnaire-anti-systeme

Son amour du peuple :

A deux chômeurs : « La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler »

Sur Europe 1, en parlant d’un de ses dossiers:

« Dans les sociétés qui me sont données, sur les dossiers que j’ai, il y a la société Gad. Vous savez ? Cet abattoir. Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées.

(Bien sûr, c’est faux. De plus, chez Gad, il y a 60% d’hommes.)

Monsieur Propre : 120 000 euros d’argent public en 8 mois pour ses repas fins à

Bercy

Son utilisation de l’argent public : Les journalistes Frédéric Says et Marion L’Hour affirment dans un livre qui vient de sortir, « Dans l’Enfer de Bercy: enquête sur les secrets du ministère des Finances », que selon leurs « informations », « en 2016, Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80% de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget ». « En seulement huit mois, jusqu’à sa démission en août », précisent-ils. (Le Parisien)

Ce qui ne l’empêche nullement de déclarer dans ses meetings la main sur le coeur :

« Peut-on imaginer se présenter au suffrage des Français quand sa probité personnelle a été mise en cause? », interroge-t-il sous les applaudissements. « Quand on se présente aux plus hautes fonctions électives, toutes les fautes ne se valent pas, poursuit-il. La concussion, la corruption, la prise illégale d’intérêts, les atteintes à la probité, à l’autorité de l’Etat, ça n’est plus possible », assène-t-il sous les « Macron président » des jeunes macronistes.

« Quand on a délibérément dépassé le plafond des dépenses autorisées, continuer à expliquer que nous, la classe politique, nous allons continuer à nous arranger avec le droit, ça n’est plus possible », insiste-t-il, dans une allusion transparente à l’ancien président.

« Le temps que nous vivons impose une autre morale publique », selon l’ancien ministre.

Son amour de la démocratie :

Par (avec AFP)

Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, a assuré qu’il ne voulait « pas être député en 2017 », estimant qu’accéder aux plus hautes fonctions par l’élection était « un cursus d’un ancien temps », selon des propos rapportés lundi par Le Monde. « Aujourd’hui, je ne veux pas être député en 2017 », a-t-il déclaré dimanche lors d’un forum organisé par le quotidien à Paris, selon les journalistes du Monde. « Je n’ai jamais voulu être candidat », a-t-il ajouté. Selon le compte rendu du quotidien du soir, le ministre a estimé que parvenir à de hautes fonctions par la voie des urnes était « un cursus d’un ancien temps », répondant ainsi à une critique qui lui est régulièrement adressée de vouloir réformer sans avoir obtenu de légitimité par les urnes.

Encore plus grave :

Quand Emmanuel Macron brade la France :

Rappel d’une affaire glissée soigneusement sous le tapis !

La scandaleuse privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac Par Laurent Mauduit

Pour la première vraie privatisation du quinquennat Hollande, Emmanuel Macron veut céder l’aéroport de Toulouse-Blagnac à un groupe chinois implanté dans des paradis fiscaux et à un groupe canadien radié pour dix ans par la Banque mondiale, pour des faits graves de corruption. Enquête sur une cession qui a tout de l’affaire d’État.

Privatisation de l’aéroport de Toulouse : Emmanuel Macron a menti Par Laurent Mauduit

Annonçant la cession à des investisseurs chinois de l’aéroport de Toulouse, Emmanuel Macron a assuré « qu’il ne s’agit pas d’une privatisation ». Or Mediapart révèle les clauses secrètes du pacte d’actionnaires qui établissent strictement le contraire. C’est le coup d’envoi d’une rafale de privatisations qui touchent aux infrastructures.

Toulouse : la privatisation de l’aéroport éclaboussée par un scandale Par Laurent Mauduit

La privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac est éclaboussée par des scandales chaque jour plus nombreux. Soupçonné de corruption, l’acquéreur chinois, Mike Poon, est en fuite. Selon notre enquête, sa société française, Casil Europe, n’a que 10 000 euros de capital, et son siège social, place de la Madeleine, à Paris, est fictif.

PIRE ENCORE :

Autopsie d’une trahison d’état : Comment Emmanuel Macron a vendu Alstom aux américains

https://gaideclin.blogspot.fr/2017/02/autopsie-dune-trahison-detat-comment.html

 

Et je ne vous parle pas de son rôle dans la loi El Khomery et le détricotage du Code du Travail.

Cette vidéo en parle très bien :

http://www.informaction.info/video-projet-de-societe-emmanuel-macron-revolution-ou-imposture

Je ne vous parle pas non plus de son allégeance à l’Europe qu’il rêve plus puissante et encore plus mondialiste…

CONCLUSION :

ELLE TOMBE SOUS LE SENS : AVEC L’AIDE DES MÉDIAS, CE CANDIDAT EST SANS AUCUN DOUTE  LE PLUS GROS PIÈGE TENDU AUX FRANÇAIS PAR L’OLIGARCHIE.

Dans l’espoir de vous avoir aidé à y voir plus clair.

Galadriel

 

 

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos