Économie : Une UE Titanic, un euro malade, des indices inquiétants Tout va mal

Donde vamos ? Où allons-nous ? Selon le prix Nobel d’économie Joseph Stigliz, vers la mort de l’euro, et selon le président de l’IFO (un institut allemand qui conseille le gouvernement), l’Italie pourrait bien quitter la zone euro. Problème : il n’y a pas de possibilité juridique de quitter l’Euro sans quitter l’UE, sauf à obtenir un vote consensuel de ses 27 membres . Si l’Italie quittait la communauté européenne, il n’y aurait plus qu’à sortir les canots de sauvetage. I’Italie est la troisième puissance économique de l’UE.

Reuters en rajoute une couche en publiant la déclaration de l’Allemand Gabriel (Vice-chancellier allemand) qui dans un interview estime que :

L’effondrement de l’UE n’est plus impensable

Enfin, Les Échos publient un graphique boursier de la Société Générale que celle-ci qualifie comme  « Le plus effrayant du monde » . Une alerte pour ce qui serait une crise pire que celle de 2008.

Nous nous dirigeons selon des auteurs qui ne sont tout de même pas n’importe qui et qui ne sont pas sensés répandre des bruits sans fondement, vers un prévisible changement de société qui risque de faire des vagues, et comme vous ne pouvez plus l’ignorer, les premières victimes seront les populations. Vous noterez au passage que deux des alertes ont été lancées par des instances officielles allemandes. Cela fait un certain temps que l’on évoque sur la toile la lassitude allemande de trainer économiquement les wagons poussifs de l’Europe du Sud.  Cette vision fut régulièrement battue en brèche par les euro-béats.

Une remarque qui vaut ce qu’elle vaut, car je n’ai pas interrogé le net sous cet angle. Cette fracture européenne annoncée aurait-elle à voir avec l’arrivée du gouvernement Trump qui semble déterminé à mettre un coup de frein à la globalisation économique ? Cela aurait-il décomplexé les allemands qui préfèreraient former une entité économique  plus stable et moins coûteuse avec les pays du Nord ?

Ce système ne tient que par des manipulations artificielles, c’est une chose que nous avons tous compris. Apparemment, l’heure approcherait pour les élites de nous proposer un plan B.

C’est là qu’il va falloir être vigilants ne pas nous laisser manipuler et laisser s’installer une autre pompe à fric esclavagiste pire encore.  Si l’UE se démantèle, ça va être rock’n roll et il faudra sauter sur l’occasion pour exiger une modification en profondeur des structures actuelles de la société. Plus que jamais il sera important d’ éviter les réactions émotionnelles, de s’informer et garder la tête froide, car la  bête ne sera pas morte pour autant, elle pourra renaître sous d’autres masques et nous nous retrouverions une fois encore « Grosjean comme devant ». (Pour info, Gros Jean était un personnage des théatres médiévaux un peu benêt  qui se faisait toujours duper)

Voici les sources de ce tour d’horizon.

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8070

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/01/02/20002-20170102ARTFIG00013-le-president-de-l-ifo-evoque-la-sortie-de-l-italie-de-la-zone-euro.php

http://www.reuters.com/article/us-germany-europe-idUSKBN14R0G8

http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211651107511-le-graphique-boursier-le-plus-effrayant-du-monde-2053919.php#12dheDH96pE4GK1Z.99

Articles similaires, enfin normalement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *