Alexandre Marius Jacob le cambrioleur anarchiste aimé des français

C’est l’histoire d’un personnage romanesque porté par un idéal qu’il suivra toute sa vie et dont notre époque ravive les couleurs.  

Anarchiste non violent, Alexandre Marius Jacob volait, avec une intelligence remarquable, les riches pour donner aux pauvres et déstabiliser une société injuste. Ce personnage hors du commun attachant et admirable (si l’on ne se réfère pas aux règles faites par les nantis pour les nantis de la société), estimait  à l’instar de Proudhon que : « La propriété, c’est le vol » .  Il est mort en 1954.

Voici son histoire :

 

L’histoire du cambrioleur anarchiste que la France adorait

Marius Jacob volait les riches pour donner aux pauvres – pour ça, il a fini au bagne.

Entre 1900 et 1903, l’anarchiste Alexandre Marius Jacob écume la France en compagnie de sa bande, nommée les « Travailleurs de la Nuit ». 150 cambriolages, un butin évalué en millions de francs et une audace, un humour et un panache dans le crime qui lui vaudront d’être parfois comparé à Arsène Lupin.

ARTICLE ICI : https://www.vice.com/fr/article/l-histoire-du-cambrioleur-anarchiste-que-la-france-adorait

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos