Nigeria : La belle histoire de ce « bébé sorcier » sauvé de la mort

Une histoire qui se termine bien pour ce bambin pour combien d’autres sacrifiés ?

A peine né, ce petit Nigérian a été voué à la vie d’errance. Abandonné par ses parents « pour sorcellerie », il a erré pendant huit mois dans les rues pour ensuite, affaibli par la faim, à bout de forces, aucun espoir de survie, tomber dans les mains d’une Danoise qui l’a sauvé, lui a donné à boire et à manger et l’a baptisé « Hope »

Avant cette rencontre salutaire, ce garçon de deux ans a rôdé pendant 8 mois dans les rues nu et l’estomac bourré de vers. S’il lui arrivait de manger quelque chose, c’étaient plutôt des restes de nourriture que des passants lui jetaient. Et tout cela, simplement parce que ses propres parents le considèrent comme un sorcier.

L’ayant trouvé et lui ayant donné à manger et à boire, Anja Ringgren Loven, une Danoise qui habite en Afrique et dirige l’African Children’s Aid Education and Development Foundation, un fonds censé venir en aide aux enfants abandonnés, l’a enveloppé d’une couverture et l’a emmené dans un hôpital à proximité, lui redonnant de l’espoir. Voilà pourquoi ce petit bonhomme a été baptisé « Hope » ou « espoir » en anglais.

Le centre que la femme dirige fournit une assistance médicale, alimentaire et éducative aux enfants en difficultés.

« Des milliers d’enfants sont accusés de sorcellerie et nous avons vu des enfants torturés, effrayés et même meurtris à cause de cela », écrit la femme, qui organise une collecte de fonds sur Facebook au profit du petit garçon.

Anja Ringgren Loven a également raconté que Hope avait suivi un traitement médical et avait subi une transfusion sanguine.

« L’état de Hope est maintenant stable. Il mange tout seul, et on voit l’effet des médicaments qu’il prend », fait savoir la Danoise.

Ce petit garçon costaud joue même déjà avec son propre fils, affirme-t-elle.

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos