Un Patriot Act à la française : kesako ? La mort de la démocratie

Vous êtes tristes, révoltés, vous voulez que ça s’arrête, et vous demandez des mesures fermes.  En tout cas, c’est ce que l’on lit et que l’on entend sur les ondes. Si ce n’est vous, ce que je crois, ce sera vos frères : bonjour l’ambiance dans les manifs :

http://www.agenceinfolibre.fr/lamalgame-plus-que-jamais-tolere/

« Il faut un Patriot Act à la française » tweetait ce matin Valérie Pécresse. (1)  Belle leçon de démocratie, pour une femme politique… Si ça se trouve, elle ne sait même pas de quoi il s’agit vraiment, sinon, elle aurait peut-être réfléchi à deux fois avant de sortir une énormité pareille. Quoique, quand on est dans les sphères du pouvoir, le mot démocratie n’est plus qu’un hochet complaisant pour foules hypnotisées par TF1.

Soyons moins bête qu’elle : voyons ce qu’est le « Patriot Act », vers quoi cela nous conduit, et réfléchissons pour savoir si c’est vraiment ce que nous voulons.

Pour résumer en quelques mots :

Le Patriot Act, a été voté par le Congrès Américain le 26 Octobre 2001 et signé par le charmant petit Bush manipulateur breveté qui restera un des plus efficaces tueur en série de l’histoire. (La bataille pour la première place est rude, mais il est bien placé).

Ça lui a tellement plu, au pouvoir américain, que le Congrès l’a prolongé par vote déjà deux fois, en 2006 et en 2011.

Que dit le Patriot Act : Il donne tous pouvoirs à l’État pour surveiller,  pister, arrêter et emprisonner,sans passer par la justice, toute personne soupçonnée de terrorisme. 

Vu comme ça, tout semble presque normal, mais il faut savoir que Guantanamo, ses expériences et ses tortures est le plus beau fleuron de cette loi. (2)

Le problème est que la définition du « soupçon de terrorisme » est plutôt mal défini et que dans des mains mal intentionnées – (mais heureusement, nous avons tous les jours des preuves que les hommes politiques n’ont que des bonnes intentions) – n’importe quel pèlerin qui s’oppose un peu ouvertement au pouvoir peut entrer dans ce cadre.

Lisez bien ce qui suit :

Cette loi, conséquence directe des attentats du 11 septembre 2001, renforce énormément les pouvoirs des différentes agences gouvernementales des États-Unis (FBI, CIA, NSA) et de l’armée américaine. Elle fut considérée comme une loi d’exception, dont certaines dispositions (seize au total2) n’étaient valables que pour quatre années. Sont modifiées, entre autres, les lois sur l’immigration, les lois d’opérations bancaires, la loi de surveillance d’intelligence étrangère (FISA). Il crée une nouvelle catégorie de crime du « terrorisme intérieur » (section 802). Cette accusation s’applique par exemple à la consultation privée de documents qui réfutent la vérité.

Les « axes » du Patriot Act sont les suivants :

  • Titre I : Augmenter la sécurité intérieure contre le terrorisme
  • Titre II : Procédures augmentées de surveillance
  • Titre III : Réduction du blanchiment d’argent international et Lois de financement anti-terroriste de 2001
  • Titre IV : Protection des frontières
  • Titre V : Enlèvement des obstacles sur l’investigation dans le terrorisme
  • Titre VI : Aide aux victimes du terrorisme, des officiers de sécurité publique et des familles
  • Titre VII : Partage accru des informations pour la protection d’infrastructures critiques
  • Titre VIII : Renforcement de la législation pénale contre le terrorisme
  • Titre IX : Amélioration du renseignement

Les cours fédérales ont déclaré anticonstitutionnelles plusieurs de ses dispositions. Le 15 juin 2005, le Congrès a voté un amendement pour empêcher le FBI et le département de la Justice d’utiliser le Patriot Act afin d’avoir accès aux fichiers de lecteurs des bibliothèques et des librairies [réf. nécessaire]. (Wikipédia)

Vous commencez à comprendre ?

En France, outre la traque bien normale des jihadistes, cela signifie que si vous êtes arrêtés dans une manif au Testet ou à NDDL, on peut, sans passer par un juge vous faire disparaître du jour au lendemain pour vous emprisonner, sur accusation de terrorisme. Je vous laisse imaginer si par malheur, vous vous appelez en plus Leila, Ahmed, ou Sherif !

Ça veut dire,  que sur simple dénonciation, vous pouvez voir les services spéciaux de l’État débarquer chez vous, tout mettre à sac et vous arrêter. C’est comme ça aux US. C’est ainsi que sont traitée les assoc écologistes. (3)

Ce processus est déjà lancé sur le site de via la plate forme Pharos (4) mais pour le moment il est encadré par la justice. Ce ne sera plus le cas.

Ça veut dire que tout citoyen, est susceptible d’être écouté, suivi à la trace sans aucune justification et dans l’ignorance la plus totale.

Ça veut dire que n’importe quel blog peut-être fermé sans justification et sans recours,

ÇA VEUT DIRE EN RÉSUMÉ QUE SI VOUS GÊNEZ LE POUVOIR, AVEC UN PATRIOT ACT  IL A TOUS LES MOYENS, TOUS,  ET EN TOUTE LÉGALITÉ  DE VOUS FAIRE TAIRE

Des premiers pas  ont déjà été franchis :

Lire le billet d’un avocat publié sur TV5 Monde :

Surveillance numérique : la France signe discrètement son « Patriot Act »

http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/ACTA/p-27295-Surveillance-numerique-la-France-signe-discretement-son-Patriot-Act-.htm

http://lesbrindherbes.org/2014/10/17/pas-en-arriere-democratie-grand-pas-en-big-brother/

ET NE DITES PAS :  « CHEZ NOUS C’EST PAS POSSIBLE… « 

TOUT EST POSSIBLE, LE PIRE COMME LE MEILLEUR.  NOUS

VOUS LE PROUVONS ICI TOUS LES JOURS

 

Galadriel

 

IMAGE A LA UNE : Patriot Act, là pour vous protéger de vos libertés

(1) http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/01/11/25002-20150111ARTFIG00172-contre-le-terrorisme-valerie-pecresse-veut-un-patriot-acta-la-francaise.php

(2)  http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/01/11/guantanamo-symbole-d-une-decennie-d-atteinte-aux-droits-de-l-homme_1627284_3222.html

(3) Ma référence est un article du Monde Diplomatique. Je l’ai lu sur l’édition papier. Étant réservé aux abonnés, je n’y ai pas accès pour vous donner le lien.

(4)  https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos