Le changement, c’est maintenant !

Vous nous pardonnerez cette petite boutade mais l’humour , c’est bien ce qui nous reste à la fin , non ? Titre donc in mémoriam de celui qui pour encore au moins cinq ans est le pire président que nous ayons eu (ne vous inquiétez pas, son fillaud- remplaçant tient la corde pour aller encore plus loin !).

Voilà cinq ans que le collectif des Brindherbes existe, les têtes ont changé pour certains mais l’esprit lui est demeuré, grandissant en même temps que nous. Cinq ans à essayer d’informer autrement, de notre mieux et en bénévoles, sans être à l’abri de se faire berner dans cette tâche. Cela s’est approché parfois plus du sacerdoce plus que du quinquennat.

Nous avons aussi tenté de sortir de la simple constatation de l’état de ce monde (si je me souviens bien, le premier slogan était « la vérité c’est que quelque chose va mal dans ce monde »). Notamment en croyant à l’utopie d’une banque de semences participative et à un forum d’échange de connaissances ; le tout visant à nous rendre plus autonomes et à aborder ce monde d’une autre manière qu’un matérialisme effréné et mortifère.

Le bilan que l’on peut en tirer est positif, cette aventure a aidé certains et à carrément changé la vie d’un certain nombre d’entre-nous, qu’ils soient encore présents ou partis vers une nouvelle vie, plus juste, plus vraie, plus intense …

La dégradation des conditions de vie en société depuis 5 ans sont telles qu’elles rendent le quotidien usant. Imaginez-vous passer des journées entières en quête d’informations  et bosser pour fournir une information alternative qui essaie de trouver encore quelques coins de ciel bleu. Cela donne une vision d’ensemble de ce monde et de la société qui fait froid dans le dos. On pourrait croire que rien n’a vraiment changé en cinq ans. Vu de notre petite bulle de Brindherbes à scruter le web, il y a pourtant un écart dont on ne sait s’il sera réversible. Au regard des capacités de manipulation et de destruction de certains humains avides de pouvoir, de désir et de possession, on peut sérieusement en douter. L’humanité prise dans son ensemble fait preuve d’un tel manque  de respect vis-à-vis de la Vie, se moquant comme d’une guigne même plus du lendemain mais d’aujourd’hui même… tant qu’il y a aura la promesse d’un nouvel iPhone ou une autre connerie de ce genre.

Je vous invite simplement à consulter ces deux articles de Nicolas Cazaux du très bon  collectif Le Partage et qui parlent d’eux-mêmes sur ce monde et vous connaissez déjà la notion de Fabrique du Consentement :

http://partage-le.com/2017/05/la-vie-a-la-fin-de-lempire-effondrement-supremacisme-et-lamentations-narcissiques/

http://partage-le.com/2017/05/la-dissimulation-de-lecocide-le-triomphe-du-mensonge-et-de-la-propagande/

https://lesbrindherbes.org/2012/11/27/les-dix-strategies-de-manipulation-de-masses/

Vous l’avez constaté la semaine passée avec la chute du nombre d’articles, les Brindherbes vont changer ; De toute façon, en cinq ans, il nous semble à présent tourner en rond, comme si tout avait été dit. D’un commun accord, nous réfléchissons à la suite et la forme à donner. Cela demande du temps mais d’ores et déjà les axes sont là :

  • Fin de la participation à un internet « fast-food » où le buzz et la quantité priment sur la qualité.
  • Fin des articles où il faut accrocher le lecteur en moins de trois-cent mots sous peine d’être zappés, les gens avides de sensationnel, d’apocalypse peuvent chercher ailleurs …
  • Mise en place définitive de l’onglet « les essentiels » regroupant les articles majeurs publiés. https://lesbrindherbes.org/les-essentiels/
  • Nouvelle mise en page plus adaptée aux nouveaux contenus.

Cela signifie donc moins d’articles mais des articles qui nous parlent profondément et que l’on aura travaillé, mûri le temps nécessaire et qui dépasseront le cadre de la simple constatation à l’image des commentaires initiés par « boule de flipper », merci à lui d’avoir capté les prémices de cette réflexion).

Tant pis si rien n’est publié pendant une semaine.

Tant pis si les stats chutent de manière vertigineuse, il vaut mieux amener une personne à la Connaissance que titiller vainement mille moutons qu’il faudra secouer à nouveau le lendemain.

Les Brindherbes resteront toujours les Brindherbes, ils auront juste grandi …

Galadriel, Lesspheres, Koan

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos