Chapeau ! Chine : Il consacre 36 ans de sa vie à l’irrigation de son village et le sauve

L’eau : une denrée indispensable mais qui, pour beaucoup, est rare. En 1959, un village perché dans une région montagneuse de Chine a souffert d’une aridité climatique qui a privé ses habitants d’eau potable. Mais, grâce à la détermination et à la ténacité d’un super homme, ce village à pu récupérer son précieux trésor… 

Dans le petit village de Caowangba, caché dans les montagnes de la province chinoise de Guizhou, une sécheresse avait mis à sec toutes les sources d’eau. Les habitants devaient alors compter sur le seul puits du village pour s’approvisionner en eau potable. Et évidemment, cela était insuffisant.

Pire encore, ce cruel manque d’eau avait asséché les rizières isolées, privant peu à peu les habitants de nourriture.

La sécheresse devenant une question de vie ou de mort, plutôt que de se résigner et de déménager dans un village voisin, Huang Dafa, chef du village, s’est mis en tête de convaincre les villageois que la solution serait d’apporter de l’eau depuis le village voisin.

À son projet ambitieux et dangereux, il réussi à rallier d’autres jeunes hommes (à l’époque, il a 23 ans) : celui de creuser un canal de 10 kilomètres, le long de falaises abruptes pour ramener l’eau au village.

10 ans après le début du chantier et à la force de leurs bras, les hommes ont réussi à creuser un tunnel de 100 mètres… pour rien ! L’eau ne coule pas comme prévu. Huang se rend compte que même avec toute la bonne volonté du monde, leur méconnaissance des cours d’eau et des systèmes d’irrigation les handicapent.

Alors, Huang Dafa décide d’aller étudier, pendant plusieurs années, l’ingénierie des systèmes d’alimentation en eau. Nourri de connaissances et avec l’aide des villageois qu’il a dû convaincre à nouveau, il reprend le chantier au début des années 90

Huang Dafa a consacré 36 ans de sa vie à ce projet pharaonique. Dans un entretien donné pour le Oddity Central, son fils témoigne :

« Il n’était pas à la maison quand ma sœur était sur son lit de mort. Les équipes de construction ne savaient pas comment s’y prendre s’il n’était pas là. »

En 1995, le canal d’eau, qui porte dorénavant son nom, est achevé. Il s’étend sur 7 200 mètres et traverse trois autres villages. Huang Dafa est on ne peut plus heureux :

« J’étais déterminé à apporter de l’eau à Caowangba. Les gens ont eu beaucoup de nourriture depuis. Les estomacs pleins sont synonymes de tranquillité d’esprit. »

Cette même année, le village de Caowangba a profité de l’électricité et d’une nouvelle route, autres projets menés par le chef du village. Et, malgré ses 80 ans, Huang Dafa continue à passer encore beaucoup de temps à vérifier l’état de fonctionnement du canal.

Plus d’images et vidéo ICI :

http://positivr.fr/huang-dafa-construit-canal-apporter-eau-village/

Articles similaires, enfin normalement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *