Ces plantes qui nous soignent – Contre la toux : le coucou

C’est la pleine saison des rhumes, des bronchites, de la grippe accompagnés de toux déplaisantes surtout lorsqu’elles sont grasses.

Il y a une tisane particulièrement efficace pour aider à calmer la toux et favoriser l’expectoration : le coucou. Une bonne solution pour éviter les sirops plein de sucre et de substances qui vous mettent la tête à l’envers.

Il est trop tôt encore pour trouver dans la nature cette fleur commune dont le nom officiel est : primula officinalis.  Elle apparait selon les région en avril ou mai en quantité et il n’y a qu’à se baisser pour les ramasser. (Attention de s’éloigner des fossés entretenus par les communautés urbaines ou villageoises qui ont pu y pulvériser du round-up ou toute autre cochonnerie).

En attendant de pouvoir les cueillir et les faire sécher vous-mêmes en prévision de la mauvaise saison suivante, vous pouvez vous en procurer dans une herboristerie  et sur le net.

La primevère officinale : contre la toux

Parmi les différentes espèces de primevères, seule la primevère officinale (Primula veris, syn. Primula officinalis), ou coucou, est employée en herboristerie.

Elle se trouve naturellement dans les lisières forestières, les prés, les forêts de feuillus claires, sur des sols de préférence légèrement humides et calcaires. Ses feuilles, regroupées en rosettes dressées, sont ovales, gaufrées et rêches au toucher. Ses fleurs jaune vif, tenues par une longue hampe, penchent toutes d’un même côté. Elles éclosent en avril et en mai.

Récolter les fleurs de primevère

Les fleurs de la primevère officinale contiennent essentiellement des saponines, qui favorisent la fluidification et l’expectoration des secrétions bronchiques. Elles sont également légèrement diurétiques, dépuratives et calmantes.

Cueillir les fleurs avec leur calice.
Les faire sécher en couches minces sur du papier absorbant.
Les conserver à l’abri de la lumière pour qu’elles conservent leur belle couleur jaune.

Une tisane expectorante

En cas de toux, de bronchite, de pneumonie ou d’autres maladies « de la poitrine » comme on disait autrefois, où il est important d’expectorer.

Préparer une tisane en versant une tasse d’eau bouillante sur une cuillerée à soupe de fleurs de primevère.
Couvrir et laisser infuser pendant dix minutes environ.
Passer.
Boire deux ou trois tasses par jour, dont une avant de vous coucher.

http://www.rustica.fr/articles-jardin/primevere-officinale-contre-toux,12527.html?utm_source=newsletter_edito&utm_medium=email&utm_campaign=786

INFOS PRATIQUES : JE ME SOIGNE AVEC LES PLANTES

Bien-être au naturel. Préparer infusions, décoctions, cataplasmes..

Articles similaires, enfin normalement...