Oups ! Les GB ont dû adorer !

La petite phrase de Hollande qui a déclenché le « krach éclair » de la livre sterling

La devise britannique a sombré après la déclaration du président français à propos du Brexit.

[Commentaire : Quand l’Europe et Merkel disent « tue !  »  François Hollande le psittacidé qui nous sert de président répond « assomme ! »  Ce type est un désastre.]

ÉCONOMIE – Un « krach éclair ». La livre sterling s’est subitement effondrée ce vendredi 7 octobre au début des échanges en Asie, certains courtiers évoquant des raisons techniques, sur fond de craintes d’un « Brexit dur ». De craintes ravivées par… des propos de François Hollande.

Le président français a affirmé dans un discours tenu jeudi soir que l’UE devait faire preuve de « fermeté » face au Royaume-Uni.

« Il faut qu’il y ait une menace, il faut qu’il y ait un risque, il faut qu’il y ait un prix »,

a-t-il dit, plaidant pour « aller jusqu’au bout de la volonté des Britanniques de sortir » de l’UE.

Des propos tenus dans un contexte tendu, alors que le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker appelle l’UE à être « intransigeante » face aux « manoeuvres » britanniques sur le Brexit et que la chancelière allemande, Angela Merkel, a mis en garde le Royaume-Uni sur la question de l’accès au marché commun.

Peu après 8h à Tokyo, soit 1h du matin à Paris, la livre a ponctuellement chuté à 1,1841 dollar, soit un nouveau plus bas depuis 1985, avant de se redresser autour de 1,24 dollar. Elle valait deux heures plus tôt 1,2614 dollar, soit un décrochage brutal de 6,1%.

 Suite et fin :

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/07/la-petite-phrase-de-hollande-qui-a-declenche-le-krach-eclair-d/

Articles similaires, enfin normalement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *