9/11 : L’aveu.

Ce ne sont que quelques lignes d’un article du Times,  mais lisez les bien. Vous en tirerez les mêmes conclusions que moi. L’attitude de l’Arabie Saoudite est un aveu majuscule de leur implication dans la destruction des  deux tours du NTC.

L’Arabie saoudite a officiellement prévenu le gouvernement états-unien qu’en cas de vote d’une loi autorisant la poursuite d’États étrangers pour des actes de terrorisme commis sur le territoire US, elle retirerait tous ses avoirs investis dans le pays.

Riyad craint qu’une fois une telle loi promulguée, des familles de victimes du 11-Septembre poursuivent l’Arabie saoudite et qu’un juge bloque les avoirs saoudiens à titre conservatoire.

Les experts économiques font valoir que retirer les 750 milliards de dollars investis aux USA ne peut se faire rapidement et que, si ce devait être réalisé, cela aurait aussi des conséquences négatives sur la monnaie et l’économie saoudiennes. Ils en concluent que Riyad ne peut pas punir Washington sans se punir lui-même. Malheureusement, la famille royale affectionne un proverbe selon lequel la vengeance est encore plus belle lorsqu’elle exige que l’on se sacrifie.

Saudis Tell U.S. to Back Off Bill on 9/11 Lawsuits”, Mark Mazzetti, The New York Times, April 16, 2016.

VIA : http://www.voltairenet.org/article191308.html
IMAGE : Bush et un prince saoudien

Articles similaires, enfin normalement...