Baisse significative de la vente des vaccins au 1er semestre !

Cette affaire des nouveaux vaccins est un véritable scandale sanitaire.  Nous devons réagir et nous mobiliser. Entre le laxisme de l’UE vis à vis des produits chimiques et des OGM dans notre alimentation, la pollution de l’air, (la négation des dangers de la géo-ingénierie) de l’eau, la soumission aux lobbying acharné des multinationales qui détruisent notre environnement et notre santé, sans compter l’accès de plus en plus aisé à des drogues chimiques pour la jeunesse, c’est un véritable génocide qui est perpétré ! Il faut en prendre conscience.

Si la durée de vie moyenne a augmenté ces dernières décennies, c’est parce que vit encore la dernière génération qui a pu bénéficier d’une enfance et d’une adolescence saine.  Devant l’augmentation exponentielle des cancers, maladies neurologiques, cardio-vasculaires et nombreuses autres, il est probable que cette courbe va connaître dans les décennies à venir une modification dramatique. Peut-être le maintient de la vie sera-t-il préservé grâce aux techniques médicales de plus en plus pointues (qui rapportent des milliards à Big Pharma), mais dans quel état ?     

C’est une guerre qui ne dit pas son nom : Il s’agit de notre peau et de celle de ceux que nous aimons !

Galadriel

L’Institut de veille sanitaire (InVS) a confirmé, mercredi 5 août, ce que Le Canard enchaîné révélait dans son édition du jour : les ventes globales de vaccins ont fortement diminué en France au premier semestre 2015 par rapport au premier semestre 2014.

Selon Le Canard enchaîné, cette baisse des ventes dans les pharmacies s’explique en partie par une « pénurie » de ces vaccins, souvent très difficiles à trouver, et par la défiance grandissante des Français vis-à-vis de la vaccination.

L’hebdomadaire cite ainsi une note confidentielle transmise par l’InVS à la Direction générale de la santé (DGS) le 28 juillet. L’organisme public alerte sur la pénurie et affirme qu’entre le premier semestre 2014 et le premier semestre 2015, la délivrance des vaccins « pentavalents » (diphtéries, tétanos, polio, coqueluche et méningite) a baissé de 80,7 %.

Au cas par cas, les vaccins de type DT-Polio ont baissé de 14,5 %, ceux pour la coqueluche de 14,6 % et ceux pour la méningite de 15,1 %. En conclusion, l’InVS prévoit « une très probable diminution de la couverture vaccinale des nourrissons (…) en 2015 ».

La DGS, qui dépend du ministère de la santé, affirme en revanche qu’il est « trop tôt » pour dire si ce recul est lié à une baisse de la couverture vaccinale et demande d’attendre l’analyse plus complète que l’InVS publiera à la rentrée.

La ministre de la santé veut un « débat » sur la vaccination

Pour le médecin épidémiologiste de l’InVS, Daniel Lévy-Bruhl, ce retrait s’explique « probablement » par la superposition de plusieurs phénomènes, en particulier la mise en place en avril 2013 d’un nouveau calendrier vaccinal, avec notamment un abaissement de l’âge du premier rappel à 11 mois. Il admet toutefois que ce recul pourrait aussi dénoter une « petite diminution de la couverture vaccinale ».

Ces chiffres interviennent en tout cas une semaine après que la ministre de la santé Marisol Touraine a annoncé dans un entretien accordé au Parisien l’organisation d’un « débat » sur la politique de vaccination à l’automne, pour enrayer la défiance grandissante de la population à l’égard des vaccins.

« Se vacciner n’est pas un geste de confort, ni uniquement un choix individuel. C’est un enjeu collectif », avait-elle alors rappelé. Un sondage Odoxa indiquait en juin que les Français continuent de faire confiance aux vaccins : 87 % estiment qu’ils sont utiles, 81 % qu’ils sont efficaces et 65 % réfutent l’idée qu’ils seraient dangereux.*

Mais une pétition critiquant la politique vaccinale, lancée par le chirurgien-oncologue controversé Henri Joyeux, aurait recueilli plus de 700 000 signatures sur Internet, selon le site du praticien.

http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/08/05/baisse-des-ventes-de-vaccins-au-premier-semestre-en-france_4713054_1651302.html

* Comment la délivrance du vaccin peut-il baisser de 80,7% alors que les Français leur font confiance à 87% ? Même si cette baisse ne concerne que le vaccin pentavalent, les chiffres ne sont pas cohérents. Encore un sondage bidon financé par big pharma ? 

Message et explications du Dr Joyeux et pétition. ÉCOUTEZ C’EST TRÈS GRAVE !

Signez, même si vous n’avez ni enfants ni petits enfants et faites circuler

http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio/message.php?src=pdc

Articles similaires, enfin normalement...