Antidépresseur: A qui profite le crime?

Lylibre: Les Français sont les plus grands consommateurs d’anti dépresseur. Mais savent ils les effets très néfastes et contreversés de ce poison que prescrivent psychiatres ou psychologues ou aussi les généralistes , pire, ils le prescrivent à nos jeunes enfants! Je me souviens à l’époque où j’allais rendre visite à mon docteur habituel, et où à chaque fois il me disait que je traversais une grosse déprime et qu’il fallait m’aider par des anti dépresseurs.

Pourquoi de plus en plus de personnes s’immolent, se suicident?? Grandes questions! D’où mon intêret de vous faire part de quelques documents prouvant qu’encore une fois, les anti dépresseurs sont très dangereux. Je remercie Yael des moutons enragés pour ces liens et sa colère aussi,face à ces médecins sans scrupule qui prescrivent à tout va  ces médicaments à des enfants soi disant « déprimés » , et par la même occasion en prescrivent aux parents! J’invite Yael à nous témoigner sa colère face à ces médecins.

introduction aux antidépresseurs

« Presque tous les antidépresseurs, y compris les ISRS et les tricycliques ont des effets stimulants analogues aux amphétamines »

« Effets Principaux : stimulants principalement, similaires à ceux des amphétamines , aggravant les Symptômes de la dépression«    professeur breggin

http://amphete.wordpress.com/2011/04/23/principes-des-addictions-psychiatriques/

« L’effet des antidépresseurs peut se rapprocher de celui de l’ecstasy qui provoque le relâchement de grandes quantités de sérotonine aux terminaisons nerveuses des neurones »

antidépresseurs : « Toutefois, nous maintenons que les effets positifs que les patients rapportent proviennent de l’effet stimulant, semblable à l’amphétamine, la nature de ces médicaments psychotropes.

extrait du livre noir du médicament : Les antidépresseurs de la famille du Prozac peuvent-ils provoquer les mêmes effets secondaires que le Mediator sur le coeur et les poumons? […] Un pharmacologue de l’Inserm nous avoue ne pas avoir de données de pharmacovigilance pouvant indiquer des effets secondaires similaires, mais il nous confie que les deux médicaments ont les mêmes mécanismes. Il était donc, selon lui, absurde de prescrire du Mediator à quelqu’un qui prenait du Prozac car les doses ne pouvaient que se cumuler.

Ne jamais stopper ces drogues très très addictives brusquement !!!!

http://sevragead.sosblog.fr )

Les antidépresseurs sont d’autre part : 

« Reconnus pour être similaire à des neuroleptiques (anti-psychotiques) ils induisent les mêmes effets secondaires. »

Dans son livre Psychiatric Drugs: Hazards to the Brain(Médicaments Psychiatriques: Dangers pour le cerveau), le Dr. Breggin appelle les soi-disant antidépresseurs « Des neuroleptiques déguisés » (p. 166).

Richard Abrams, M.D., professeur de psychiatrie, a mis en évidence que « Les antidépresseurs tri-cycliques sont chimiquement des modifications mineures de la chlorpromazine [Largatil] et furent introduits comme des neuroleptiques potentiels » (in: B. Wolman, The Therapist’s Handbook (Le manuel du thérapeute), op. cit., p. 31).

Les ISRS peuvent engendrer des effets sur la fonction motrice et des complications à long terme semblables à ceux des anti-psychotiques

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/05/19/la-marchandisation-d-une-depression-redefinie-a-des-fins-com.html

Les dangers des antidepresseurs sur le net : seropam, seroplex, zoloft, deroxat, prozac, foxyfral, norset, ixel, cymbalta, laroxyl…

procès, conseils,sevrage…prozac, norset, deroxat, effexor, paxil, cymbalta…Corruptions et fraudes
Apprendre tout sur le sevrage de tous les antidépresseurs: inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonineISRS et inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline (SNRI) …
Danger des antidépresseurs inibiteur de recapture de sérotonine: ISRS
« Considérant les avantages et les risques, nous pensons que cette préparation totalement inadapté pour le traitement de la dépression. »
Prozac, Paxil, Zoloft, Effexor, Celexa, norset et Luvox. Action pour la protection de la santé des femmes. Antidépresseurs inibiteursélectif de recapture de sérotonine (ISRS)
 Une méta-analyse de 61 études dans la revue PLoS ONE a constaté un risque accru de cancer du sein chez les femmes prenant un antidépresseur.
Certains types d’antidépresseurs peuvent doubler le risque de développer un cancer du sein, selon une étude canadienne
Les antidépresseurs augmentent le risque d’accident vasculaire cérébral. Effets secondaires confirmés par des études
Les résultats de cette étude montrent que, chez les personnes de plus de 65 ans, le traitement par antidépresseur est significativement associée à un risque accru de mortalité à long terme, en particulier de causes cardiovasculaires
soulignent les risques cardiovasculaires de la venlafaxine, tachy-arythmie,  hypertension en utilisation normale
Les analyses ont montré que le risque de diabète a presque doublé chez les patients qui ont utilisé les deux types de thérapies en même temps, les antidépresseurs tricycliques (TCA) et des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.
Le recours continu aux antidépresseurs (à chaque consultation semestrielle) multipliait ainsi par 2,34 le risque chez les participants du groupe placebo et par 2,48 dans le groupe de modification du mode de vie
Moncrieff J, Cohen D (2006)
Collection de plus de 3100 histoires et nouvelles avec de nombreux articles de médias disponibles.Antidépresseur : inibiteur sélectif de recapture de sérotonine (ISRS)
Aide au sevrage des antidepresseurs ISRS (RU)….
effexor prosac ISRS ritaline benzos…un beau panel de sites. Le tour du monde des psychotropes (traduction google, pour anglais: clic sur affiché la page original)
La dépendance et les symtômes de sevrage à l’égard des antidépresseurs a été reconnue depuis le début des années 1960.
ISRS, Effets principaux : principalement stimulants, similaires à ceux des amphétamines , aggravant les symptômes de la dépression
Presque tous les antidépresseurs, y compris SSRIs et tricycliques ont des effets stimulants analogues aux amphétamines
Cocaïne, alcool, antidépresseurs  : « Le plus difficile a été l’arrêt des antidépresseurs »
syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes
 » La preuve, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, le risque de dépendance vis-à-vis des antidépresseurs figure sur les boîtes de médicaments. Pas en France. » E Zarifian
«Ce sont des substances extrêmement dangereuses qui auraient dû être interdites, comme des médicaments similaires ont été dans le passé. Enquêtes fédérales sur la violence induisant des effets de ces médicaments sont très en retard
(…) Dix des 11 médecins consultés ont prescrit les antidépresseurs en quelques minutes seulement, la consultation n’ayant souvent même pas duré cinq minutes.
Dyskinésie tardive / dystonie, Parkinsonisme, akathisie. L e syndrome sérotoninergique est une condition potentiellement mortelle causée par un excès de sérotoninergiques
la déficience en serotonine pour la depression n’a jamais ete trouvé. aucune anomalie de la sérotonine dans la dépression n’a jamais été démontré.
En décembre 2004 pourtant, l’agence de contrôle des médicaments britannique a émis un rapport avertissant que tous les antidépresseurs IRS peuvent être associés à des symptômes de sevrage
antidépresseurs, benzodiazépines, somnifères
Comment les laboratoires pharmaceutiques nous ont fait croire à leurs « pilules du bonheur ». Des médicaments à l’efficacité incertaine et qui ne sont pas sans risques
Going to a psychaitrist has become on of the most dangerous thinks a person can do
Considérant que : Les Nations Unies la déclaration universelle des droits de l’homme, qui a été adoptée et proclamée le 10 décembre 1948, stipule en article 5, « personne ne sera soumis à la torture ou au traitement cruel, inhumain ou dégradant
SSRI comprenant Paxil (deroxat), Lexaprol, Zoloft, Celexa, Effexor, et Prozac, avec d’autres antidépresseurs tels que Wellbutrin, ont été liés avec le suicide, l’ideation suicidaire et la violence chez les enfants et des adolescents
En d’autres termes, aucune caractéristique chimique ne peut distinguer entre un psychotrope appelé  » drogue  » et un autre appelé  » médicament «
En 1948, la spécialité combinée de la « neuropsychiatrie » a été divisée en « neurologie, » traitant les maladies organiques ou physiques du cerveau, et de la « psychiatrie » traitant des problèmes émotifs et comportementaux dans les êtres humains normaux
Dyskinésies Tardive/ Dystonia (mouvements corporels graves troubles, le plus souvent permanentes), parkinsonisme (un signe d’avenir de la maladie de Parkinson) et Akathisia (un moteur neurologique sévère manie / l’agitation qui peut conduire au suicide
Les essais cliniques en psychiatrie n’ont jamais prouvé que quelque chose marchait. A coté de l’inadéquation de nos méthodes d’essais cliniques, des professeurs de psychiatrie sont maintenant en prison pour avoir créé des patients de toute pièce
antidépresseurs et benzodiazépnes : liens, videos, documents…
Ma fille avait 15 ans lorsque, à mon insu, on lui a prescrit un antidépresseur et un antipsychotique suite à une opération au genou. Ce fut le début d’un long cauchemar qui l’amènera jusqu’au suicide..
Tout sur le prozac
But : Rendre les gens conscients du cauchemar des effets secondaires qui peuvent être causés par des antidépresseurs.
La classe des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS) semble être celle ayant le plus de propension à causer une dysfonction sexuelle. Les études publiées suggèrent que 30 à 60% des patients traités avec un ISRS peuvent présenter une dysfonction
Différentes études laissent entendre que de 30 à 70 % des patientes prenant des ISRS vivent une dysfonction sexuelle associée aux antidépresseurs et que cela représente un facteur majeur de non-respect du traitement.
Certains chercheurs et des médecins croient que l’akathisie est le principal déclencheur de la violence impulsive chez certaines personnes qui prennent des ISRS
maladie iatrogène, véritable torture chimique
Ce type de minimisation ne change cependant rien à la réalité : les antidépresseurs sont un moyen mais aussi une cause de suicide – et c’est l’akathisie, ce trouble neurologique occulté, qui joue le rôle de facteur déclenchant.
ISRS et d’AUTRES ANTIDÉPRESSEURS : NOUVELLES ET LIENS
Les antidepresseurs peuvent causer un dysfonctionnement sexuel permanent. Video de michael Moore (anglais)
Les psychotropes, spécialement les anti-dépresseurs et les neuroleptiques, ainsi que les antihypertenseurs, en particulier les bêta-bloquants et les diurétiques, sont les plus souvent incriminés.
Détérioration de la dépression et du Suicide chez les patients Étant traité avec des antidépresseurs.
Utilisation d’antidépresseur chez les enfants, des adolescents, et des adultes
Le gouvernement britannique interdit la plupart des antidépresseurs de ISRS pour les personnes au-dessous de 18
Il y a maintenant des preuves que les antidépresseurs du type ISRS(Selective Serotonin Reuptake Inhibitor) comme le Prozac, le Paxil, et le Zoloft causent des dommages au cerveau
Suicide Agitation extrême Hostilité et agression Réactions de sevrage D’autres effets secondaires Défauts de naissance
le marché de la dépression est devenu tellement important qu’il faut le fragmenter en sous unités pathologiques plus précises : dysthymie, dépression récurrente brève, dépression masculine versus dépression féminine, voire phobies sociales requalifiées…
Horreurs journalières du système mental de santé
Des produits dangereux.
La moitié de ceux qui sont sous antidépresseurs n’ont aucune raison d’en prendre
(Réactions de sevrage aux médicaments psychiatriques) « La meilleure manière de minimiser les risques de réactions graves de sevrage est de ne jamais prendre de produits psychiatriques. »
Plus que probablement vous êtes arrivés à ce site Web parce que vous voulez connaitre les effets secondaires d’un antidépresseur. Vous avez éprouvé un ou plusieurs des effets secondaires défavorables liés aux antidépresseurs. Suicide, agitation extrème
Certains types d’antidépresseurs peuvent doubler le risque de développer un cancer du sein, selon une étude canadienne
“Si les antidépresseurs étaient réellement aussi efficaces qu’on nous le fait croire, les taux d’admission dans les hôpitaux pour dépression auraient sûrement diminué depuis les vingt ans qu’ils sont disponibles. Hélas cela n’est pas arrivé. …
L’industrie pharmaceutique internationale de plusieurs milliards de dollars a été accusée de manoeuvrer les résultats des épreuves de drogue pour le gain financier et de cacher l’information qui pourrait exposer des patients au mal possible
En juin 2001, un jury au Wyoming a déterminé que la drogue Paxil d’antidépresseur a fait tuer un homme son épouse, fille et petite-fille avant le massacre lui-même. Le jury a attribué à la famille survivante $8 millions dans les dommages, selon les médecin
par Dr. Joanna Moncrieff et Dr. David Cohen
Que dois-je savoir au sujet antidépresseurs?
GaryNull.com ex : Les résultats de cette étude montrent que, chez les personnes de plus de 65 ans, le traitement par antidépresseur est significativement associée à un risque accru de mortalité à long terme, en particulier de causes cardiovasculaires.
Nos bébés de Prozac, de Zoloft et de Paxil
by Duncan Double
Liens aux sites Web qui contiennent l’information additionnelle concernant les drogues de SSRI et d’autres antidépresseurs
Des médicaments catastrophiques??? Les drogues médicamenteuses et la justice…
Video du professeur Breggin sur les antidepresseurs
par le groupe PSSD
Gavés d’antidépresseurs et d’anxiolytiques, les jeunes Français sont de plus en plus nombreux à tenter de se suicider
Le film et le site
La mise en évidence d’un risque de comportement suicidaire avec les antidepresseurs ISRS et tricyclique chez l’enfant et l’adolescent
NewsTarget
38 cas d’effets hépatiques indésirables, dont un décès
les effets de ces drogues légales sont généralement supérieurs à ceux des drogues illégales et génèrent donc des effets plus dévastateurs et débilitant
En effet des personnes sous AD se suicident-elles moins ? Là la réponse n’est pas comme, on pourrait le penser ou, mais plutôt NON
Complication potentielle mortelle liée à des médicaments
La mort est survenue par arrêt cardiorespiratoire ou déficience rénale
« trouble dysphorique prémenstruel » , migraine mortelle Effexor (venlafaxine) , Cymbalta (duloxetine) , deroxat / Paxil (paroxetine) , Celexa (citalopram) , Lexapro (escitalopram) , Fluvoxamine , Prozac (fluoxetine) , Zoloft (sertraline)
Citalopram (Celexa®) Fluoxétine (Prozac®) Fluvoxamine (Luvox®) Mirtazapine (Remeron®) Paroxétine (Paxil®) Sertraline (Zoloft®) Venlaflaxine (Effexor®) Bupropion (Wellbutrin® et Zyban®)
effets indésirables graves du type agitation jumelés à des actes d’automutilation ou à des actes visant à blesser autrui. Ces effets indésirables du type agitation comprennent l’akathisie, l’agitation, la désinhibition, l’hostilité, l’agression…
Coalition des parents ayant enduré le Suicide
témoignages et techniques
Afin d’être en conformité avec la loi française: Nous vous signalons que vous ne devez tenir aucun compte de tout ce qui est dit dans ce site. En cas de maladie, vous devez consulter un médecin et vous conformer à ses prescriptions. Ce blog n’est ni possédé ni créé par un médecin ou n’importe quelle autre forme de personnel médical . Les conseils obtenus à partir dans ce blog ne doivent pas être substitués aux conseils d’un médecin qui est bien informé concernant ces thèmes.Toutes les informations obtenuent ici seront employées à vos propres risques
témoignage de France
Vous y trouverez encore plus d’information: http://antidepresseurs.wordpress.com/
médicaments, antidépresseurs, escroqueries : « LA MEDECINE EST DEVENUE FOLLE » (ARTetélé)
http://www.youtube.com/watch?v=HXJlB7WESmw

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos