Effet papillon / A faire tourner un max : #26acts act 1

Pierrot : Pour commencer l’année 2013 de bonne humeur, faites tourner l’info…

Hier je me faisais l’écho de la morosité ambiante qui amène les gens à se tourner les uns contre les autres, j’avais par ailleurs retrouvé beaucoup de ce que je pense à ce sujet dans l’article de David Abiker que j’ai oublié de relayer. Mais comme je n’aime pas regarder un verre à moitié vide sans chercher une tireuse à bière pour essayer de le remplir, le hasard (bon ok la théorie du chaos) a fait que je suis tombé sur une initiative que je veux relayer aujourd’hui : #26acts.

Vous aurez compris qu’il s’agit là encore d’un hashtag twitter (fucking société 2.0) mais cela va bien au delà…

Suite à la tuerie de Newtown, et comme c’est souvent le cas à la suite de tragédies (mon côté verre à moitié plein là), un certain nombre de bonnes idées ont émergé. Je vous avais parlé de Michael Moore qui avait décidé de relayer une version piratée de son film bowling for columbine (avec le dénouement hollywoodien que l’on sait) pour qu’il soit utile dans la réflexion qui devrait suivre, mais il y a mieux…

Pay it foward (un monde meilleur en français dans le texte) est un film, basé sur un roman du même nom, qui vient de souffler sa 12e bougie. Kevin Spacey, le visage brûlé pour l’occasion au 2e degré, y incarne un prof de sixième qui demande à sa classe de plancher sur un moyen pratique de rendre le monde meilleur. La solution du môme que l’on suivra pendant le film est de rendre des services à 3 inconnus en leur donnant pour instruction d’eux mêmes relancer le mouvement en accomplissant à leur tour trois bonnes actions et en faisant passer le message. Je vous fais pas le synopsis, je suis sur que le vidéofutur du coin (lisez The Pirate Bay) vous en dira bien plus que moi sur le film !

La réalité a depuis pris le pas sur la fiction, 12 ans après, lorsqu’une présentatrice de la chaine américaine NBC, Ann Curry, a lancé le mouvement #26acts basé sur le même principe mais appliqué sur 26 gestes de gentillesse en hommage aux 26 victimes de la tuerie. Du haut de son million+ de followers twitter elle a donc réussi à embarquer une quantité assez importante de gens autour de ce principe simple et qui fait du bien par où il passe (littéralement).

Alors c’est peut-être mon côté bisounours mal rasé mais quand j’ai découvert l’initiative j’ai eu un rictus d’enfant innocent et vu dans ma tête la fameuse phrase « faith in humanity restored » qui se fait de plus en plus rare ces derniers temps dans mon crane torturé par l’actualité. J’ai du coup relayé le truc sur twitter pour n’avoir quasiment aucune réaction… Sauf une, de taille :

29 Dec 12

cbsnews.com/8301-205_162-5… Suite à la tuerie de Newtown une animatrice NBC lance un mouvement dans l’esprit du film Pay It Forward (bon film btw)

@Paul_da_Silva go Paris! 

Et là je me dis pourquoi pas ? C’est finalement pas un truc trop compliqué à faire, ça fait du bien autour de soi et même égoïstement ça fait toujours un peu plaisir aussi de faire le bien…

J’ai eu beau chercher sur la toile francophone je n’ai rien trouvé sur le sujet. Il y a donc tout à bâtir et pour une fois on pourrait importer un truc américain intelligent en moins de 2 ans (arrêtez de mettre des converse par contre, c’est laid). Je n’ai pas un million de followers, je ne pourrai pas faire grand chose sans vous alors, êtes vous partants ?

#26acts act 1 : relayer le mouvement en France :)

Source : http://www.paulds.fr/2012/12/un-monde-meilleur-grace-au-net-26acts/#comment-6490

Merci Will

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos