Snuff movies et sacrifices d’enfants aux Pays-Bas

Les Pays-Bas, comme l’Angleterre, sont secoués en sous-terrain par des révélations de victime au sujet de réseaux pédophiles d’élite, et même de pratiques satanistes. Il y a une semaine, une certaine Toos Nijenhuis a dénoncé la clique royale et ses sbires comme étant ni plus ni moins que des meurtriers d’enfants. 

Toos Nijenhuis a 54 ans, elle est physiothérapeute, et elle vient seulement de se confier à Kevin Annett, ce canadien qui a révélé le massacre des enfants indiens dans les orphelinats tenus par l’Eglise, et cela sur plus d’un siècle de temps. Que raconte Toos Nijenhuis?

Elle parle de sacrifices rituels d’enfants, de chasses, de personnalités puissantes qui se livrent aux pires exactions. Le même scénario que celui donné par les fameux témoins X de l’affaire Dutroux, notamment Regina Louf, et par les victimes de ce même type de réseau aux USA (voir les affaires FranklinThe FindersMcMartin preschool,Johnny GoschDavid Shurter…). En France aussi, des victimes parlent de cela, avec des politiciens bien de chez nous, mais ces témoignages sont raprement passés dans le domaine public. De fait, comme le précise Toos Nijenhuis, les enfants qui survivent à ces traitements sont tellement traumatisés qu’ils se taisent, voir occultent ce qu’ils ont subi.

Nijenhuis a été rituellement violée et torturée dès l’âge de 4 ans par ses parents, son médecin de famille, et le ministre de l’église locale, puis été prostituée un peu partout dans le monde à l’occasion de rituels et autres partouzes. Ces tortures, d’après elle, s’inscrivaient aussi dans le cadre d’un conditionnement et d’expériences par les services secrets, ce que d’autres victimes ont également soupçonné, comme David Shurter aux USA.

Elle évoque une cérémonie d’initiation maçonnique au château Sprengenberg, avec viols d’enfants au programme. Elle mentionne aussi le chateau Goedenraad, où la famille royale venait régulièrement dans les années 50.

Elle dénonce le prince nazi Bernhard (créateur du Bilderberg avec Rockefeller) et le cardinal Alfrink comme deux des membres importants de cette clique sataniste.

Toos explique qu’elle a été violée en Ecosse et au pays de Galles et dénonce au passage la vermine de l’élite anglaise, qui a les mêmes pratiques, y compris des membres de la famille royale.
Elle a aussi été en bavière au château de Hohenschwangau, où des évêques allemands et le grand rabbin Menachem Mendel Schneerson étaient présents.
Elle a aussi été envoyée en Arabie Saoudite, où elle a assisté à des rituels, en Australie où elle a été torturée devant des caméras et asssisté au meurtre d’un enfant.

Les quatre enfants de Toos Nijenhuis d’un premier mariage ont été embrigadés dans ce réseau, obligés d’assister à des meurtres d’enfants. Un classique qui fait semble-t-il partie de l’initiation de ces victimes. Elle a montré un endroit dans la forêt, où elle dit que des sacrifices d’enfants ont eu lieu au moins jusque fin 2010. Evidemment, ces crimes continuent aujourd’hui.

Le Tribunal international sur les crimes de l’Eglise et de l’Etat (ITCCS) a reçu une plainte concernant cette affaire, et un groupe s’est constitué pour enquêter.

Rappelons que l’affaire « Joris Demmink », qui a été le numéro 1 du ministère de la justice des Pays bas jusqu’en novembre 2012, fait ressurgir cet aspect sataniste de la famille royale, puisque le meurtre rituel de Marianna Vaatsra a été étouffé par Demmink, qui était présent lors du meurtre, pour protéger des membres de la famille royale qui ont participé. On a même été jusqu’à fabriquer de toutes pièces un faux coupable.

D’après Marcel Vervloesem, qui avait révélé l’affaire des CD de Zandvoort et avait aussi recherché le jeune Manuel Schadwald, disparu à Berlin en 1993, à l’âge de 12 ans.

Hors, il se trouve que d’après son enquête, Manuel Schadwald, après avoir été prostitué dans des bordels pour pédo à Amsterdam et Rotterdam, aurait été tué lors d’un snuff movie, au cours duquel Joris Demmink était encore présent, ainsi que diverses « personnalités ».

Les faits se seraient produits un yacht qui s’appelle l’Apollo, et même des bébés y ont été violés. Apparemment, un pédophile allemand connu mais qui se balade aux Pays Bas en toute impunité, Robert M., était là aussi. On peut aussi se demander si certains membres de la famille royale n’apparaissent pas sur la vidéo, comme c’est le cas dans la vidéo du meurtre des petites Julie et Méliassa, soi disant tuées par Dutroux: en réalité, une douzaine de personnes étaient là pendant ces meurtres, dont le cardinal Danneels.

Demmink était aussi présent lors du tournage d’un autre snuff movie, en République Tchèque, où un garçon est mort à force d’être violé avec un godemichet.

Joris Demmink était un proche de la reine Beatrix (qui vient de démissionner), que cerains appellent Bilderberg Bea car elle n’a jamais manqué un seul meeting.

Pendant toute sa carrière, Demmink a passé son temps à faire étouffer toutes les enquêtes concernant les réseaux pédocrimnels du pays et à nommer à des postes important divers pédophiles et autres membres de gangs. Sauf qu’aujourd’hui, ce sont les américains qui enquêtent sur les faits rapportés par plusieurs victimes, notamment en Turquie, au sujet de viols d’enfants commis par Demmink. On peut se demander pourquoi, car les US ont exactement les mêmes réseaux pédos satanistes actifs sur leur sol, avec les mêmes élites et la même justice corrompues.

Quant à Regina Louf, elle a parlé d’une partouze commise sur le yacht du prince Bernhardt le Jumbo VI. De fait, le lien entre le réseau pédocriminel d’élite hollandais avec celui de la belgique est clair. De même, les pédo d’élite français ne rechignent pas à aller massacrer des enfants en Belgique, comme ne l’a hélas pas montré l’affaire Outreau. Pourtant, de nombreux éléments auraient du entraîner des investigations poussées du côté d’Ypres, notamment. Mais, on y reviendra.

Peut-être que la vérité sortira enfin de toutes ces horreurs. Mais, il faudra d’abord une prise de conscience des citoyens, pour que la Justice et les politiques ne puissent plus étouffer ces affaires, qui commencent à remonter jusqu’aux plus hautes personnalités des Etats.

Source: sott.net

Articles similaires, enfin normalement...

Commentaires sont clos