Abracadabra

Rap:Le rap est une forme d’expression vocale, un des cinq piliers du mouvement culturel et musical .. c’est wiki ki le dis,si,si.

Abracadabra: est, traditionnellement, la formule prononcée lorsque se produit quelque chose de magique.  .. c’est wiki ki le dis ,si,si.

 

Alors Mixons !

 

Mon rap marche sur l’eau
Tourné vers ailleurs comme un chaman, cherche la paix
intérieure comme un Ashram, fille de la pacha, vie là où
c’est à coup de kalachnikov que ça chamaille
Mes frères s’acharnent, veulent être riches, par
vengeance, par vantardise
Moi j’essaie d’être moi, pas de personnage, ni de grande
rebelle, ni grande artisteMC, si j’t’insulte pas, c’est par empathie
Donc m’invite pas dans ta Band Party
Perturbatrice naturelle, libre au sens spirituel, comme au
sens pratique
Remballes tes diamants, je n’y vois que du sang d’enfants
soldats de Centrafrique
Parles pas des Droits de l’Homme à un pays qui enferme ses
gosses dans des centres d’asile
Fille de la Lune, Abracadabra j’sors de la brume
Appelle moi Arkana p’tite de la rue
J’ai grandi, je manie la plume comme un samouraï manie son
katana
Digne et debout comme l’a été La Havana
Un peu fanée comme les fleurs du macadam
Callejera bien hella elle a inspiré par les mahatmas
Alors j’rappe dans ma hargneAlors j’exprime c’que j’ai au fond des tripes
Inspirée par l’indescriptible
Hey, hey, hey, hey, hey
Le cœur est vrai pourtant imperceptible
Hey, comme la force qui me guide
Hey, hey, hey, hey
Laisse-moi donner d’la force aux miens
Hey, hey, hey, hey
Mon rap n’a pas d’modèle il est comme orphelin
Hey, hey, hey, hey
Laisse-moi donner d’la force aux miens
Hey, hey, hey, hey
Stop, l’empire je suis venue défier mon missile n’a jamais
déviéJ’me renferme sur moi même quand ça va pas
J’suis comme une touareg dans l’Sahara
J’me guide grâce à l’étoile de Balthazar, et j’préfère
écouter mon cœur que leur charabia
Mi rabia au micro est inclassable
Inadaptable depuis le bac à sable
J’ai pas trouvé la paix, même à La Paz
Me siento oprimida a Babylone c’est comme Alcatraz
J’voulais déjà partir loin que j’étais pas très grande
Réelle et moins dure que quand on m’appréhende
Oui je cherche la grandeur, mais j’sais qu’les plus grands
cœurs s’trouvent dans la zone d’ombre, donc le quartier
m’hante
Laissez-moi tranquille, je veux pas courir après le temps
Est-ce que j’reste dans l’ombre parce que j’sais qu’mon rap
dérange?
J’suis pas sur le même plan donc au fond, il y a rien
d’étrange, je propage des graines de vie à l’ère de la
fin des temps
Fille du soleil, Abracadabra
J’sors du sommeil, appelle-moi Arkana
P’tite de foyer j’ai grandi, je manie le verbe comme un de
vos récits de vos cœurs, son archa-na
Mal vue comme un chat noir, entière pourtant échappée de
l’abattoir
Camarade j’arrive en scred ma caravane passe sans que les
chiens aboientAlors j’exprime c’que j’ai au fond des tripes
Inspirée par l’indescriptible
Hey, hey, hey, hey, hey
Le cœur est vrai pourtant imperceptible
Hey, comme la force qui me guide
Hey, hey, hey, hey
Laisse-moi donner d’la force aux miens
Hey, hey, hey, hey
Mon rap n’a pas d’modèle il est comme orphelin
Hey, hey, hey, hey
Laisse-moi donner d’la force aux miens
Hey, hey, hey, hey
Stop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *