Comprendre : Le wahhabisme saoudien ce poison qui se répand de l’Islam à l’Occident

Tout d’abord, je vous propose une vidéo que j’ai écoutée attentivement et dont au moins la première moitié est pour le moins intéressante :La deuxième partie, celle occupée par  l’imam est un peu répétitive et débat du fait de boycotter ou non une Mecque dévoyée par les Saoud fondateurs du wahhabisme.

Le thème en est donc le fameux pèlerinage à la Mecque considéré par les croyants comme un des piliers de l’Islam.  Cette vidéo raconte l’histoire de la Mecque, pourquoi ces lieux sont sacrés, ce qu’en ont fait les Saoud, et la rancoeur voire, la haine que leur portent une partie des musulmans.

Cette vidéo produite par des religieux chiites (?) éclaire bien la déchirure de l’Islam provoquée par le wahhabisme obscurantiste saoudien, partie prenante non négligeable du drame Moyen-Oriental de celui de certains pays africains musulmans, de leurs millions de morts, de la naissance du monstre Daesh, et,  conséquences collatérales, des millions de réfugiés sur les routes et du terrorisme dans nos pays. Mais pas que. C’est un poison qui se répand sur la planète entière et qui soutient la géo-politique mortifère de l’Empire.

Vous comprendrez de façon claire le scandale de nos relations amicales avec ce pays et l’irresponsabilité des pouvoirs qui les entretiennent.

Pour compléter, paru avant hier, cet article d’Arrêt sur Info sur une enquête du NYTimes  : « Le wahhabisme saoudien a propagé l’extrémisme et provoqué le terrorisme« . Et bien, c’est très exactement ce qu’explique la vidéo !

Le mensonge du pélerinage !

Une enquête du NYT: Le wahhabisme saoudien a propagé l’extrémisme et provoqué le terrorisme

Dans une longue enquête publiée dans le New York Times (NYT), vendredi 25 août, le journaliste Scott Shaneaug met à nu le rôle de l’Arabie saoudite dans la propagation d’une version rigide de l’islam, qui est à l’origine de la vague terroriste actuelle qui secoue le monde, et de l’idéologie extrémiste qui s’est développée dans de nombreux pays.

Selon le journaliste du NYT, les deux candidats à la Maison Blanche, Hillary Clinton et le républicain Donald Trump, ne sont pas d’accord sur beaucoup de choses, mais l’Arabie saoudite fait exception. La candidate démocrate a déploré le soutien de royaume wahhabite à «des écoles et des mosquées radicales à travers le monde, qui ont mis trop de jeunes sur la voie de l’extrémisme». M. Trump, lui, a qualifié les Saoudiens de «grands bailleurs de fonds du terrorisme dans le monde».

Farah Pandith, la première émissaire américaine auprès des communautés musulmanes dans le monde, a visité 80 pays, poursuit Scott Shaneaug. Elle  a conclu que l’influence saoudienne est en train de détruire les traditions islamiques de tolérance. «Si les Saoudiens ne cessent pas ce qu’ils font, il devrait y avoir des conséquences diplomatiques, culturelles et économiques», a écrit la diplomate l’année dernière.

Selon le journaliste, pas une semaine ne passe sans qu’une émission de télévision ou une chronique dans un journal n’accusent l’Arabie saoudite de la violence «jihadiste». Sur HBO, Bill Maher a qualifié de «moyenâgeux» les enseignements saoudiens, alors que Fareed Zakaria a écrit dans le Washington Post, que les Saoudiens ont «créé un monstre dans le monde de l’Islam.»

SUITE ET FIN : http://arretsurinfo.ch/une-enquete-du-nyt-le-wahhabisme-saoudien-a-propage-lextremisme-et-provoque-le-terrorisme/

 

Commentaires sont clos