Début des travaux illégaux chez l’agriculteur Philippe Layat pour la construction du Grand stade de Lyon

Au matin du lundi 1er septembre 2014 à Décines-Charpieu (banlieue de Lyon), l’agriculteur Philippe Layat a eu une douche froide en découvrant le début des travaux sur ses terres pour la réalisation d’un accès menant au futur Grand stade de Lyon. L’homme, qui s’oppose à ce projet depuis 7 ans et refuse l’idée d’une expropriation qui lui ferait perdre le patrimoine de ses ancêtres, est confronté à un véritable passage en force. Une pétition de soutien est disponible.

Au matin du lundi 1er septembre 2014 à Décines-Charpieu, une commune située en banlieue de Lyon (région Rhône-Alpes), l’agriculteur Philippe Layat a eu une douche froide en sortant de chez lui. Devant sa propriété, il a constaté la présence de policiers et CRS avant de découvrir, avec stupeur, des bulldozers et autres engins de chantier qui débutaient les travaux sur ses terres pour la réalisation d’un accès menant au futur Grand stade de Lyon.

Un véritable passage en force contre cet homme qui s’oppose à ce projet depuis 7 ans et refuse l’idée d’une expropriation qui lui ferait perdre le patrimoine de ses ancêtres. A ce propos, Philippe Layat est le dernier agriculteur à résister contre l’expropriation de ses terres par l’Ol-Group (la société de l’Olympique Lyonnais) et le Grand Lyon, ce dernier lui imposant une indemnisation de 1 euro du mètre carré alors que le prix des terrains aux alentours du stade est estimé à 300 euros du mètre carré.

Plus d’infos sur Le Monde

Source: Koreus   via Les Moutons Enragés

Signalé par Joan.