C’est votre anniversaire ? Offrez-vous un drône !

Mais oui, c’est possible ! Si le prix annoncé dans l’article ci-dessous est exact, vous ne payerez pas plus cher que pour une voiture, un bateau, un avion télécommandés, un peu sophistiqués,  ou encore un train électrique.

Que vous apporterait un drône ?

Muni d’une caméra ultra-perfectionnée, plus mobile et plus performant qu’un simple portable, vous pourriez (si vous avez un mauvais esprit) survoler et espionner vos voisins, ou encore filmer tranquillement une manif, une agression, depuis votre fenêtre ou une terrasse ou une planque quelconque…   Imaginez aussi toutes les applications à la fois pour les mafias de tous genres, la police, mais aussi les pompiers!

Plus inoffensif, vous pourriez visionner un lieu d’escalade, de promenade avant de vous y rendre,  retrouver votre chien qui s’est sauvé, surveiller les jeux de vos enfants, bref tout ce que peut faire une caméra qui survole un lieu. Ensuite vous pourrez partager vos vidéos sur les réseaux sociaux, si j’ai bien compris, en temps réel.

Outil pointu de loisirs, de surveillance, d’information ou de contre-information à portée de tous…

Quelle époque formidable !

(Je précise pour ceux qui découvriraient le blog : c’est de l’ironie, bien sûr !)

Drones : l’impressionnant dernier né de Parrot

Le quadricoptère de poche du constructeur français filme en très haute définition et propose d’alléchantes fonctionnalités.

Le drone de Parrot en vue d'artiste Parrot Le drone de Parrot en vue d’artiste Parrot

 

VIDÉO. L’appareil n’est pas attendu dans le commerce avant le dernier trimestre de l’année, mais le constructeur Parrot en livre déjà les caractéristiques sur son site Internet. Baptisé Bebop, l’appareil embarque une véritable caméra HD pourvue d’un système anti-vibration, qui lui permet de réaliser des prises de vue aériennes dignes de ce nom.

En effet, son capteur de 14 mégapixels enregistre le flux vidéos en 1920 x 1080 pixels (avec une fréquence de 30 images par seconde) sur un espace de stockage en mémoire flash de 8 Go. La résolution photo monte, elle, jusqu’à 3800 x 3188 pixels. Et il sera même possible de récupérer les fichiers images non compressés au format RAW.

Un très grand angle aux multiples usages

L’objectif de la caméra filme en très grand angle à 180 degrés, et ce sans distorsion des bords de l’image comme le fait une Gopro. Ainsi, il est plus facile d’intégrer les plans aériens ainsi capturés dans un montage vidéo comportant des séquences prises avec une caméra plus classique.

Vidéo de présentation du BeBop par Parrot 

Avantage de ce très grand angle de prise de vue à l’avant du drone : il rend la machine compatible avec des lunettes de type Oculus Rift que l’utilisateur chausse pour « voir » comme s’il était physiquement présent à l’intérieur du drone. Ainsi, lorsqu’il tourne la tête de latéralement ou verticalement, l’image affichée dans les lunettes est automatiquement recadrée en fonction de la direction du regard de l’utilisateur.

Des fonctions de vol assisté

Comme son prédécesseur, l’AR Drone, le Bebop se pilote depuis une application que l’on installe sur son smartphone ou sa tablette. Mais cette application présente des fonctionnalités plus étendues que par le passé. Tout d’abord, elle permet d’afficher une carte de la zone où vous vous trouvez et de définir à l’appareil un plan de vol, ce qui libère l’utilisateur des contraintes du pilotage.

RÉSEAU. Ensuite, elle contient un véritable réseau social qui permet de partager facilement ses images avec les autres utilisateurs de l’appareil et d’entrer en contact avec eux.

Il est à noter que la puce GPS qu’embarque l’appareil lui permet également de proposer une fonction « retour automatique au point de décollage » si d’aventure le signal est perdu où si l’utilisateur le souhaite.

Un grand rayon d’action

L’engin qui pèse moins de 400 grammes et mesure 28 cm sur 32 promet une autonomie de 12 minutes grâce à sa batterie lithium-polymère de 1200 mAh. Relié en Wifi 802.11 n/ac au smartphone ou à la tablette, il peut évoluer dans un rayon maximal de 300m autour de son utilisateur.

PORTÉE. Mais Parrot a mis au point une télécommande appelée Skycontroller dans laquelle le pilot peut enchâsser son appareil mobile. Le pilotage devint alors beaucoup plus précis grâce à deux joystick. Et la télécommande accroît alors la portée théorique de l’engin à… 2 kilomètres (enfin si sa batterie tient jusque là)

Pour le moment, aucun prix officiel n’a été communiqué. Mais selon nos sources chez Parrot, « il devrait se situer entre celui d’un AR Drone et celui d’un DJI Phantom ». Autrement dit, entre 250 et 450 euros.

http://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/20140514.OBS7057/drones-l-impressionnant-dernier-ne-de-parrot.html

Commentaires sont clos